Neuroradiologie interventionnelle

La neuroradiologie interventionnelle

La neuroradiologie interventionnelle

 

La neuroradiologie interventionnelle est une spécialité médicale qui permet de traiter les pathologies de la tête, du cou et de la colonne vertébrale en utilisant des techniques et des procédures mini-invasives. Cette technologie, dont la France a été un des pays pionniers à la fin des années 70, consiste en la réalisation d’actes au niveau de la sphère cérébrale, entièrement guidés par l’imagerie radiologique. Les images guident très précisément le geste du médecin et permettent d’en vérifier le résultat, mais également de simuler la procédure en temps réel avant sa réalisation.

Le neuroradiologue interventionnel est un médecin radiologue spécialisé avec une formation spécifique pour réaliser ce type de procédures.

La neuroradiologie interventionnelle permet de réaliser des interventions mini invasives et complexes, tout en limitant les risques pour le patient, sans ouvrir sa boîte crânienne. Elle améliore largement l’efficacité des prises en charge urgentes des incidents neuro-vasculaires et optimise le rétablissement des patients qui en sont victimes.

La pratique de la neuroradiologie interventionnelle nécessite une étroite collaboration entre :

  • Neuroradiologue interventionnel
  • Neurochirurgien
  • Neurologue
  • Anesthésiste

Mêlant imagerie et techniques angiographiques, la neuroradiologie interventionnelle vasculaire est dédiée au traitement des pathologies vasculaires acquises ou malformatives :

  • Accidents vasculaire cérébraux ischémiques en phase aigüe (par thrombectomie mécanique)
  • Anévrismes cérébraux rompus et non-rompus
  • Malformations artérioveineuses et vasculaires superficielles
  • Fistules artérioveineuses durales
  • Sténoses intracrâniennes
  • Tumeurs et saignements

Elle nécessite une ponction de l’artère fémorale (au niveau du pli de l’aine du patient) le plus souvent, ou de l’artère radiale (au niveau de l’avant-bras), pour insérer et faire naviguer un cathéter (tuyau de petit diamètre/environ 1.5mm) dans les artères afin d’atteindre le vaisseau du cerveau à investiguer et/ou à traiter.

Dernière modification: 30 octobre 2019